La santé mentale des étudiants internationaux | Enjeu

Les obstacles et les défis rencontrés par les étudiants internationaux au cégep et à l’université (voir l’Enjeu 1 du présent dossier) peuvent contribuer à les fragiliser sur les plans psychologique et social. Dohadwala et Sullivan (CICMH, 2018b) ont ainsi identifié les facteurs influençant la santé mentale des étudiants internationaux, qui sont autant d’obstacles précédemment identifiés : obstacles linguistiques, contraintes financières, discrimination raciale, difficultés d’adaptation au système éducatif, manque de soutien des pairs, etc.

Il est maintenant reconnu que le bien-être psychologique et social d’un étudiant contribue directement à son apprentissage et à sa réussite en enseignement supérieur (Dibble, 2019). Dans une étude de Hyung et al. (2010), 44 % des étudiants internationaux gradués affirment avoir connu, au cours de leurs études, un problème émotionnel ou lié au stress ayant une influence importante sur leur bien-être ou leur rendement scolaire.

Cette étude de Hyung et al. (2010) montre aussi que les étudiants internationaux étaient moins susceptibles que leurs pairs locaux de connaître les services d’aide : 61 % d’entre eux les connaissaient, comparativement à 79 % des étudiants locaux. Les étudiants internationaux étaient également moins susceptibles d’avoir utilisé les services de santé mentale, soit 17 % pour les étudiants internationaux, comparativement à 36 % pour les étudiants locaux.

Allez sur le site du CAPRES pour voir cette article et les études complémentaires

Browse Resources