Home Intersectionnalité invisible – Soutenir les étudiants-es 2SLGBTQ+ sur le campus Recommandations pour mieux soutenir les étudiants-es 2SLGBTQ+ sur le campus

Recommandations pour mieux soutenir les étudiants-es 2SLGBTQ+ sur le campus

Alors que les étudiants-es-es 2SLGBTQ+ sont de plus en plus à l’aise avec leur visibilité, il est plus important que jamais de se pencher sur les besoins des populations étudiantes, sur l’évolution de ces besoins et d’examiner comment améliorer l’accès et démanteler les barrières sur le campus.

1. Décentrer l’hétéronormativité et la cisnormativité

L’examen des méthodes de collecte de données peut être utile pour s’assurer que les informations recueillies sont pertinentes pour les services fournis et pour informer les étudiants-es de la manière dont les informations seront utilisées. Pour plus d’informations, consultez le webinaire du CISMC sur la méthode de collecte de données par compassion.

La collecte de données peine de compassion : promouvoir l’équité dans l’évaluation

Dans ce webinaire, la Dre Deb Chiodo de CAMH et Daniel Murcia Monroy de Casey House expliquent pourquoi nous devrions collecter des données démographiques et comment ces données peuvent être utilisées efficacement pour promouvoir l’équité dans le soutien aux étudiants-es en matière de santé mentale.

D’autres changements qui peuvent aider à décentrer la normativité cisgenre et hétérosexuelle sont la création d’espaces non genrés tels que les salles de bain, les vestiaires et les logements étudiants non genrés. S’assurer qu’un nombre suffisant de ces espaces est mis en place sur le campus augmente l’accès des étudiants-es et peut contribuer à créer un climat de campus plus inclusif et accueillant pour les étudiants-es 2SLGBTQ+.

Une autre recommandation importante consiste à élaborer des stratégies pour éliminer le « morinommage » des étudiants-es trans* sur le campus – tant dans les cours que sur les documents officiels (Goldberg, 2018).
Remarque : pour en savoir plus sur le « morinommage », consultez la page du glossaire de la boîte à outils.

2. Soutenir le personnel et le corps professoral 2SLGBTQ

Des recherches ont montré que le personnel et le corps professoral queer sont également victimes d’intimidation et de harcèlement en raison de leur genre ou de leur sexualité (Veldhuis, 2022 ; Statistique Canada, 2020 ; Whitfield, 2014). Le renforcement des pratiques et des politiques anti-oppressives pour protéger le personnel et le corps professoral queer peut aider à développer une culture de campus qui soutient et encourage la sécurité de la visibilité 2SLGBTQ+.

Les ateliers de développement du personnel animés par des organisations queer peuvent contribuer à accroître la base de connaissances et à soutenir le développement d’un campus plus inclusif.

3. Établir des liens avec la communauté

Par le développement de partenariats d’aiguillage avec des organismes communautaires qui ont les connaissances et la capacité de répondre aux besoins spécifiques des étudiants-es qui ne sont peut-être pas pris en compte par les services sur le campus.

Pour accès à plus de soutien, consultez notre trousse d’outils Partenariats campus-communauté

Des liens communautaires peuvent également être établis sur le campus par le développement de services axés sur les besoins spécifiques des identités queer minoritaires.

4. Promouvoir les initiatives étudiantes

Soutenir les programmes et services dirigés par des étudiants-es 2SLGBTQ+ qui répondent aux besoins de leurs pairs-es. Le fait de disposer d’espaces dédiés permettant aux étudiants-es queer d’entrer en contact avec leurs pairs-es et de recevoir leur soutien leur donne l’occasion de créer une communauté et de favoriser la résilience. La promotion de ces groupes et programmes peut contribuer à l’établissement de relations de confiance qui font partie intégrante de la perception qu’ont les étudiants-es de la sécurité sur le campus.

5. Incorporer un modèle de co-conception dans vos pratiques lorsque cela est possible

Consulter les communautés et les groupes d’étudiants-es queer lors de l’élaboration d’initiatives visant à aborder leurs expériences sur le campus peut contribuer à garantir que vos programmes répondent aux besoins des populations cibles. La co-conception peut être un acte d’allié – Pour en savoir plus, le CISMC propose un webinaire sur la mobilisation et la co-conception.

Webinaire sur la mobilisation et la co-conception

Dans ce webinaire, le Centre d’innovation en matière de soutien par les pairs de Support House fournit des informations précieuses grâce à son expertise en matière d’expérience vécue, de famille et de soignant dans le domaine de la santé mentale et de la toxicomanie.

6. Reconnaître l’importance du langage

Le langage évolue au niveau de la communauté. Une excellente façon de soutenir les étudiants-es 2SLGBTQ+ sur le campus est de se tourner vers leurs communautés pour obtenir des conseils sur la façon d’utiliser une terminologie qui non seulement parle de leurs expériences mais respecte aussi leurs réalités. Il est important de noter qu’il n’existe pas de solution universelle en matière de terminologie queer, et que différentes communautés (et individus) peuvent avoir des approches et des utilisations différentes de certains termes. Consulter les groupes sur le campus, les agences communautaires ou les ressources de cette boîte d’outils sont de bons points de départ.

Une autre façon de soutenir les étudiants-es 2SLGBTQ+ est de s’assurer que le langage utilisé pour atteindre ou transmettre des informations sur ces populations parle spécifiquement à ces communautés. Évitez de confondre les expériences des différentes communautés, parlez spécifiquement aux populations auxquelles vous vous adressez.

Répondre aux besoins spécifiques des étudiants-es trans* en matière de soins de santé

De nombreux étudiants-es trans* et de genres divers n’ont pas accès à des services de santé d’affirmation du genre. La formation du personnel à la santé des trans* et la mise en place de soutiens pour aider les étudiants-es trans* et de genres divers à naviguer dans les systèmes de soins de santé et à accéder à des ressources pour des besoins spécifiques (par exemple : transition médicale, changement de marqueur de genre, informations sur la santé sexuelle, etc.) peut aider à établir la confiance et à surmonter les obstacles auxquels les étudiants-es trans* peuvent être confrontés-es.

Pour plus d’informations sur la façon de soutenir les étudiants-es trans*, consultez les ressources suivantes :