3. Comprendre l’usage de substances

Le cannabis et les autres drogues comme l’alcool et le tabac sont des substances psychotropes qui, lorsqu’ingérées, altèrent les processus mentaux tels que la cognition.[1]Association canadienne de la santé publique. Nouvelle démarche de gestion des substances psychotropes illégales au Canada. Document de travail, 2014. Tiré de : https://www.cpha.ca/sites/default/files/uploads/resources/cannabis/cpha_managing_illegal_psychoactive_substances_f.pdf L’usage de substances psychotropes se présente sous forme de spectre. Le déplacement sur le spectre n’est pas forcément linéaire; c’est-à-dire qu’une personne peut utiliser des substances de diverses manières à différents moments de sa vie. Il est possible d’intégrer des mesures d’intervention visant à minimiser les risques et méfaits lorsque l’usage devient problématique. L’usage problématique de substances désigne une manière d’utiliser les substances associées à des problèmes psychologiques, économiques ou sociaux, ou qui comporte des risques pour la santé ou la sécurité de la personne et de ceux qui l’entourent.[2]Association canadienne de la santé publique. Nouvelle démarche de gestion des substances psychotropes illégales au Canada. Document de travail, 2014. Tiré de : https://www.cpha.ca/sites/default/files/uploads/resources/cannabis/cpha_managing_illegal_psychoactive_substances_f.pdf

Il est important de comprendre que l’usage de substances comme le cannabis n’est pas équivalent à la dépendance ou l’accoutumance. L’usage de substance peut aller de bénéfique à problématique, comme précisé ci-dessous :

  • Abstinence: aucun usage.
  • Usage bénéfique : usage amenant plus d’effets bénéfiques que d’effets néfastes.
  • Usage non problématique : usage entraînant peu de répercussions sociales et sur la santé.
  • Usage problématique : usage pouvant entraîner des effets néfastes pour la personne, ses amis, ou sa famille.
  • Trouble de consommation d’alcool et d’autres drogues : Usage compulsif ou difficile à cesser malgré les répercussions sociales et sur la santé.

Figure 1: Continuum de l’usage de substances (d’après A path forward : A provincial approach to facilitate regional and local planning and action.)[3]Régie de la santé des Premières Nations, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique et Santé Canada. A path forward: A provincial approach to facilitate regional and local planning and action, 2013. Tiré de : http://www.fnha.ca/documents/fnha_mwsu.pdf

Certaines personnes utilisent le cannabis à des fins médicales. L’utilisation du cannabis est approuvée pour un large éventail de problèmes de santé, mais on ne dispose pas de données suffisantes pour prouver son efficacité dans le traitement de tous ces problèmes de santé. [4]Perry, D., Ton. J., Beahm, N.P., Crisp, N., Lindblad. A. J. « Simplified guideline for prescribing medical cannabinoids in primary care », Canadian Family Physician, no 64, 2018. Cependant, il existe des preuves suffisantes de son efficacité dans le traitement de la douleur en fin de vie, de la nausée et des vomissements induits par la chimiothérapie et de la spasticité entraînée par la sclérose en plaques ou par une lésion de la moelle épinière.[5]Perry, D., Ton. J., Beahm, N.P., Crisp, N., Lindblad. A. J. « Simplified guideline for prescribing medical cannabinoids in primary care », Canadian Family Physician, no 64, 2018.

Au Canada, les règlements régissant l’accès au cannabis thérapeutique sont en vigueur depuis 2001. Depuis lors, ces règlements ont souvent été modifiés. Leur version la plus récente, édictée en 2016 par le gouvernement fédéral, le Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales permet l’usage médical du cannabis lorsqu’autorisé et prescrit par un fournisseur de soins de santé. Le cannabis thérapeutique peut être acheté chez un producteur autorisé par Santé Canada, ou bien la personne peut produire son propre cannabis, en fonction de la quantité quotidienne prescrite par son fournisseur de soins de santé.[6]Gouvernement du Canada. Usage du cannabis à des fins médicales, 2016. Tiré de : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/usage-marijuana-fins-medicales/usage-marijuana-fins-medicales.html

L’achat auprès d’un producteur autorisé peut se faire en ligne, par commande écrite ou par téléphone, et la livraison peut se faire par la poste. D’ici la légalisation, seuls les producteurs autorisés ont le droit de produire, de vendre et d’expédier du cannabis par la poste à la population. Les dispensaires ou les centres de compassion n’ont pas le droit de vendre du cannabis que ce soit à des fins médicales ou non médicales.[7]Gouvernement du Canada. Déclaration de Santé Canada concernant l’accès au cannabis à des fins médicales, 2018. Tiré de : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/nouvelles/2016/08/declaration-de-sante-canada-concernant-l-acccs-au-cannabis-a-des-fins-medicales.html

La légalisation du cannabis ne modifie pas les règles et procédures concernant l’accès au cannabis à des fins médicales.[8]Gouvernement de l’Ontario. Légalisation du cannabis, 2018. Tiré de : https://www.ontario.ca/fr/page/legalisation-du-cannabis

References   [ + ]

1, 2. Association canadienne de la santé publique. Nouvelle démarche de gestion des substances psychotropes illégales au Canada. Document de travail, 2014. Tiré de : https://www.cpha.ca/sites/default/files/uploads/resources/cannabis/cpha_managing_illegal_psychoactive_substances_f.pdf
3. Régie de la santé des Premières Nations, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique et Santé Canada. A path forward: A provincial approach to facilitate regional and local planning and action, 2013. Tiré de : http://www.fnha.ca/documents/fnha_mwsu.pdf
4, 5. Perry, D., Ton. J., Beahm, N.P., Crisp, N., Lindblad. A. J. « Simplified guideline for prescribing medical cannabinoids in primary care », Canadian Family Physician, no 64, 2018.
6. Gouvernement du Canada. Usage du cannabis à des fins médicales, 2016. Tiré de : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/usage-marijuana-fins-medicales/usage-marijuana-fins-medicales.html
7. Gouvernement du Canada. Déclaration de Santé Canada concernant l’accès au cannabis à des fins médicales, 2018. Tiré de : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/nouvelles/2016/08/declaration-de-sante-canada-concernant-l-acccs-au-cannabis-a-des-fins-medicales.html
8. Gouvernement de l’Ontario. Légalisation du cannabis, 2018. Tiré de : https://www.ontario.ca/fr/page/legalisation-du-cannabis
Guide: PDF Version