3.2.5 Organiser et mener une entrevue ou un groupe de discussion

Une fois que vous avez vos questions d’entrevue, vous pouvez planifier les rencontres individuelles ou les groupes de discussion. Les conseils suivants seront garants de votre succès :

Entrevues

Planification

  • Communiquez avec les personnes un certain temps avant l’entrevue (idéalement 7 jours avant); si possible, offrez-leur quelques choix de journées.
  • Assurez-vous d’avoir à votre disposition un endroit propice à la confidentialité.
  • Vérifiez si vous pouvez offrir une rétribution financière pour le temps alloué à l’entrevue par les participants.
  • Offrez la possibilité de faire l’entrevue par téléphone ou en personne.

Mener l’entrevue

  • Commencez par présenter :
    • Les objectifs de l’évaluation
    • La façon dont les participants ont été sélectionnés
    • Les protocoles de confidentialité
    • Le protocole de données
  • Faites signer le formulaire de consentement
  • Au cours de l’entrevue, vérifiez auprès de la personne interviewée si elle a besoin d’une pause ou si elle a des questions sur le déroulement de l’entrevue
Groupes de discussion

Planification

  • Communiquez avec les personnes un certain temps avant l’entrevue (idéalement 7 jours avant); si possible, offrez-leur quelques choix de journées.
  • Assurez-vous d’avoir à votre disposition un endroit propice à la confidentialité.
  • Vérifiez si vous pouvez offrir une rétribution financière pour le temps alloué à l’entrevue par les participants.
  • Offrez une boisson chaude et de payer les frais de transport et de gardiennage, si possible.

Mener l’entrevue

  • Commencez par présenter :
    • Les objectifs de l’évaluation
    • La façon dont les participants ont été sélectionnés
    • Les protocoles de confidentialité
    • Le protocole de données
  • Faites signer le formulaire de consentement
  • Pendant la rencontre, vérifier auprès des participants s’ils ont besoin d’une pause ou s’ils ont des questions sur le déroulement du groupe de discussion.
  • Présentez quelques règles de bases auxquelles les participants doivent adhérer afin de faire en sorte que l’entrevue collective soit la plus efficace et la plus respectueuse possible. Voici quelques exemples :
    • Écouter respectueusement
    • Ne pas interrompre
    • S’abstenir de propos racistes, sexistes ou homophobes
    • Préserver la confidentialité de tous
    • Il n’est pas nécessaire que tout le monde soit d’accord, mais il est important d’exprimer son désaccord avec respect (en s’exprimant au « je »)
    • Téléphones cellulaires éteints ou en mode vibration
  • Essayez d’encourager tout le monde à prendre la parole – si une personne domine la conversation, réorientez gentiment le tir en demandant aux autres de se prononcer sur le sujet en cours; après avoir posé une question, demeurez en silence pour donner la chance aux participants de répondre.
  • Précisez les éléments de logistique – la durée de la rencontre, l’horaire des pauses, où sont les toilettes, les sorties d’urgence, etc.
DE PLUS...
  • Notez les questions que vous avez posées, celles que vous n’avez pas posées et celles auxquelles les participants n’ont pas répondu.
  • Assurez-vous de poser des questions qui entraînent des réponses étoffées et détaillées (plutôt que brèves).
  • Posez des questions qui déclenchent l’expression du point de vue des participants plutôt que de refléter de vos propres convictions.
  • Posez une question à la fois et lorsqu’une réponse n’est pas claire, vérifiez ce que la personne veut dire.
  • Posez des questions d’approfondissement.
  • Demeurez neutre en posant des questions ouvertes et en évitant les questions orientées.
Questions à ÉVITER Questions à PRIVILÉGIER
« Pourquoi avez-vous besoin d’un lieu de culte sur le campus ? » « Vous avez fait une remarque sur le manque de lieux de culte sur le campus. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet ? »
« Qu’est-ce que vous faisiez, avant, quand les choses allaient mal ? » « Pouvez-vous me donner un exemple de ce que vous venez de dire au sujet de ne pas savoir quoi faire quand les choses vont mal à l’école ? »
« Vous n’aviez pas cette capacité d’adaptation auparavant ? » « Qu’est-ce qui vous porte à croire que vous avez maintenant une meilleure capacité d’adaptation ? »
« Êtes-vous tout le temps stressé ? » « À quels moments de votre expérience d’étudiant ressentez-vous le stress que vous venez de mentionner ? »
Étude de cas 6

Onye étudie au Collège de Threerivers et se passionne pour la santé mentale des femmes sur le campus. Elle fait également du bénévolat hors campus à la clinique de santé des femmes Maya et est à l’origine d’une collaboration entre celle-ci et le Bureau de la sécurité du collège pour produire une affiche faisant la promotion de la santé mentale chez les femmes.

Officiellement menée par le Bureau de la sécurité du collège, cette campagne visait à mettre en lumière le stress que vivent plus particulièrement les femmes, notamment en lien avec le harcèlement sexuel et les problématiques liées à l’estime de soi et à l’image corporelle. Onye a participé à l’élaboration de la campagne et à sa promotion au sein des différents groupes, résidences et clubs sociaux étudiants.

Un an plus tard, le Bureau de la sécurité procède à une évaluation qui se penche tant sur les processus que sur les résultats. La responsable de l’évaluation a demandé à Onye de l’aider pour la collecte de données, étant donné qu’elle a été partie prenante de cette campagne. Le Bureau de la sécurité souhaite recueillir des données pour répondre aux questions d’évaluation suivantes :

  1. Comment les étudiantes ont-elles réagit à l’affiche ? Le message correspondait-il à leur réalité ?
  2. L’affiche a-t-elle suscité des dialogues sur la santé mentale des femmes, le harcèlement sexuel ou d’autres problématiques vécues sur le campus plus particulièrement par les femmes ?
  3. L’affiche a-t-elle sensibilisé les gens aux problématiques vécues sur le campus par les étudiantes et à leur impact sur leur santé mentale ?
  4. La collaboration entre la clinique de santé des femmes Maya et le Bureau de la sécurité du collège pour cette campagne d’affichage a-t-elle été efficace et constructive ?
  5. Quel effet cette campagne d’affiches a-t-elle eu sur la population étudiante en général, tous genres confondus ?

Onye et la responsable de l’évaluation ont déterminé qu’il leur faudrait des données à la fois quantitatives et qualitatives pour répondre à ces questions.

Selon vous…

  • Quels outils de collecte de données Onye devrait-elle utiliser ?
  • Devrait-elle utiliser différents outils pour différents groupes de personnes ou différents buts ? Préciser.
  • Quelles pourraient être de bonnes questions à poser à un groupe de discussion ?
Trousse d’outils : Version PDF Qu'avez vous pensé de cette trousse d’outils?