1.1 Les types d’évaluation

Il existe deux types d’évaluation : formative (évaluation des processus) et sommative (cette dernière comprend l’évaluation des résultats et l’évaluation de l’incidence). Le tableau suivant offre des précisions

Évaluation des processus

(aussi appelée « évaluation formative »)

Se penche sur les processus et les activités compris dans la planification, la mise sur pied et la prestation des programmes ou des services. L’évaluation des processus aide à comprendre le « comment », notamment comment les objectifs ont été atteints, ainsi que les difficultés, les succès et les apprentissages survenus en cours de route.

Ce type d’évaluation permet de mettre à profit la rétroaction reçue pour réaligner le tir pendant la mise sur pied d’un programme ou d’un service, de recevoir davantage de financement et d’intégrer de nouvelles activités; il favorise également les partenariats avec d’autres personnes (étant donné qu’il leur permet d’en savoir plus sur ce que vous faites).

Quand l’utiliser Exemples de questions
Généralement, ce type d’évaluation est utilisé pendant la mise sur pied d’un service, mais il peut également s’appliquer à des services offerts sur une base continue.
  • Avez-nous mis sur pied le programme ou le service comme prévu ? Sinon, pourquoi ? Avons-nous respecté l’échéancier ?
  • Les bénéficiaires de notre programme ou service sont-ils satisfaits des services reçus ? Quels sont leurs commentaires ?
  • Quelles difficultés avons-nous rencontrées et pourquoi se sont-elles présentées ? Comment avons-nous tenté d’y faire face ?
  • Avons-nous utilisé les fonds de la façon qui avait été prévue ? Sinon, pourquoi ?

Évaluation des résultats

(un type d’évaluation sommative)

Détermine si un programme ou un service atteint les résultats escomptés à court ou moyen terme. L’évaluation des résultats permet de comprendre « ce qui s’est passé » grâce à votre travail.

Quand l’utiliser Exemples de questions
L’évaluation des résultats est faite après que les activités ont été réalisées. On peut toutefois faire appel à ce type d’évaluation en cours de route lorsqu’un service est en place depuis quelques années et qu’il poursuit ses activités sur une base régulière. Au fil du temps, se pencher sur l’évaluation des résultats permet de voir les tendances de fond et d’apprécier les succès sous différents angles.
  • Avons-nous atteint les buts de notre programme ou de notre service ? Pourquoi ?
  • Suite à nos activités, quels changements avons-nous pu observer dans les perceptions et les attitudes par rapport à la santé mentale et aux dépendances ?
  • Y a-t-il eu des changements au niveau d’anxiété ou aux sentiments de dépression des étudiants et des étudiantes que nous desservons ?
  • Suite à nos activités, quels changements la clientèle étudiante observe-t-elle dans sa façon de répondre aux défis des études postsecondaires ?

Évaluation de l’incidence

(un type d’évaluation sommative)

Évalue si le programme ou le service atteint le résultat souhaité à long terme. L’évaluation de l’incidence aide à comprendre comment « ce qui s’est passé » grâce à votre travail contribue à l’atteinte de ce résultat.

Quand l’utiliser Exemples de questions
On procède à l’évaluation de  l’incidence quand un programme est terminé (par exemple, après 6 mois, un an ou plus). Il s’agit d’évaluer ce qu’il a entraîné comme retombées au-delà des bienfaits immédiats procurés aux bénéficiaires. Ce type d’évaluation est aussi utile pour déterminer de quelle façon un programme contribue à la réalisation de la  mission de votre organisme.
  • Quelle est l’incidence globale du programme sur la collectivité en général?
  • De quelles façons le programme contribue-t-il au bien-être global des étudiants et étudiantes?
  • De quelles façons le programme contribue-t-il à la réalisation de la mission de notre organisme?
Trousse d’outils : Version PDF Qu'avez vous pensé de cette trousse d’outils?