Réunions de la communauté de pratique

Community of Practice Meetings

Réunions de la communauté de pratique

Community of practice meetings provide an opportunity for all individuals providing peer support services on campus to come together to engage in case collaboration, training and administrative updates. These meetings should take place at minimum once a month and all peer supporters should be expected to attend.

Community of practice meetings provide the peer support team with a chance to discuss the things that are going well, the things that are proving difficult and potential ways of improving peer support programming on campus. It is recommended a representative from the supporting community partner attend or facilitate at least the initial community of practice meetings, since these individuals often have experience facilitating these meetings and can ensure the practices taking place on campuses are aligned with peer support standards. Community of practice meetings also provide opportunities for ongoing training in the provision of peer support services. One of the values of peer support involves lifelong learning and personal development. It is vital peer supporters are continuously reflecting on their practice and are provided with opportunities for improvement.

Examples of potential training topics to be covered within a community of practice meeting include:

  • soutenir les participants qui éprouvent un sentiment de désespoir généralisé;
  • mener des conversations sur les médicaments en tant que pair aidant;
  • soutenir les participants qui ont des pensées suicidaires;
  • travailler au sein d’une équipe interdisciplinaire;
  • éviter la dérive des pairs[1]La dérive des pairs se produit lorsque les prestataires de soutien par les pairs ne se sentent pas à l’aise dans leur rôle axé sur le rétablissement et qu’ils commencent à s’orienter vers un rôle de traitement plus médical. Source : site Web Ontario Peer Development Initiatives
  • communiquer le rôle de pair aidant aux autres;
  • sécurité personnelle et anonymat;
  • stratégies de mieux-être pour les pairs aidants;
  • compétence culturelle.

Dans la mesure du possible, les pairs aidants devraient être invités à animer eux-mêmes la formation. Ces derniers possèdent des connaissances, des forces, des capacités et des compétences uniques qui devraient être partagées au sein de l’équipe. Cela permet également d’accroître le sentiment d’appartenance au sein de l’équipe et réduit les risques que les pairs aidants soient cloisonnés dans leur rôle.

References   [ + ]

1. La dérive des pairs se produit lorsque les prestataires de soutien par les pairs ne se sentent pas à l’aise dans leur rôle axé sur le rétablissement et qu’ils commencent à s’orienter vers un rôle de traitement plus médical. Source : site Web Ontario Peer Development Initiatives
Guide: Version PDF